Jonathan Pierard : Les signaleurs

Les signaleurs - Jonathan Pierard

Jonathan Pierard : Les signaleurs. Midoricast : Podcast #148.

Contacter Jonathan Pierard pour les signaleurs : moc.liamtoh@drareipeyllar

Vous connaissez Green Lantern de DC Comics ? Ils veillent chacun sur un secteur, une galaxie… À Namur, à l’Arsenal, le salon Hope a fait appel aux signaleurs pour veiller au grain. Pour  l’accueil, la signalisation, la surveillance du parking et le tout avec le plus grand sourire. Des bénévoles aux grands coeurs qui ont une passion : veiller sur les autres… Prévention vaux mieux que guérison, ils ont l’oeil partout et sont extrêmement vigilants et surtout bienveillants. Pour nous en parler au micro j’ai Fabiola et Jonathan ! 

Ils vont bientôt créer une ASBL et on leur souhaite le plus grand succès !
Encouragez-les en partageant un maximum ce podcast !

Envie de leur laisser un message vocal ? Un encouragement, une gratitude, une question?   C’est ici : on transmettra vos messages (mentionnez juste bien dès le début que ce message est pour eux).

Nous étions les 8 & 9 octobre 2022 au salon Hope à l’Arsenal de Namur et, en partenariat, nous vous présentons leurs exposants de ce week-end. Rencontres formidables où ces passionnés nous racontent en quelques minutes leurs projets de coeur.

Pour les personnes malentendantes ou ayant des troubles de l’audition nous proposons une transcription en fin d’article.

Nous avons besoin de vos dons pour assurer les ressources nécessaires à ces productions… c’est par ici. Merci !

Écoutez ce podcast via notre chaîne Youtube (abonnez-vous : merci! ) :

Séquençage du podcast avec Jonathan Pierard – Les signaleurs :

  • 00:14 Introduction et présentation
  • 01:44 On va citer les prénoms de l’équipe présente
  • 02:30 Qu’est-ce qui vous distingue dans vos tâches
  • 03:08 Signaleur Vs sécurité ?
  • 04:04 ASBL en création ?
  • 05:18 Pourquoi le terme « Signaleur »
  • 06:29 C’est comment, quand on est une femme, de faire la signaleure ?
  • 07:44 Quel est le nom de cette ASBL ?
  • 08:02 Clôture du podcast

Ou écoutez ce podcast via InstagramTV :

Le transcript du podcast avec Jonathan Pierard – Les signaleurs :

00:00 Michel : Ce projet podcast est une initiative créée et proposée par l’ASBL The Podcast Factory Org avec le sponsor des transforma bxl innovation playground

00:09 Jingle intro : Recherche de fréquence radio (mode anciens postes de radio : grésillements), une chaîne se capte et le son se stabilise : on entend « You’r listening The Podcast Factory ».

00:14 Michel : Bienvenue pour un nouvel épisode Midoricast au salon HOPE ce week-end, le 8 et le 9 octobre 2022, à Namur, à l’arsenal. C’est un projet d’enregistrement de podcast et de diffusion de podcast en partenariat avec le salon HOPE et The Podcast Factory Org. L’objectif de ce week-end et de notre présence, c’est de prendre des témoignages, des interviews des exposants, de les mettre en avant et de leur offrir une vitrine de visibilité de cette manière. Alors on a fait le tour un peu de tous les stands et petit à petit les gens viennent nous voir au micro et on échange. Alors moi je vous ai croisé, non pas dans les stands, je vous ai croisé dès le départ dans le parking ! Rires – Alors vous êtes venu me dire « Ben nous on va aussi vous expliquer ce qu’on fait » et je vous ai dit « soyez les bienvenus, les bras ouverts, parlons-en ». Alors on va commencer, vous êtes deux, je n’ai pas un intervenant, j’ai deux intervenants : on va commencer par les demoiselles. Je vais vous demander de me dire quel est votre prénom ? (Fabiola : Fabiola), alors monsieur ? (Jonathan Pierard : Jonathan), Jonathan et Fabiola. Alors Jonathan et Fabiola je vous laisse un peu choisir qui va prendre la parole d’abord pour présenter qui vous êtes en tant qu’entité ici, présente dans cet événement. Ce que vous faites et qui vous êtes ?

01:15 Jonathan Pierard : Donc moi je suis vice-président, donc je suis président d’une ASBL. On vient, ça fait la 3e année qu’on vient ici (Michel : Au salon HOPE) au salon HOPE pour faire la surveillance de parking. Donc on commence vers 7h30, 8h (Michel : Ah ouais, vous étiez très matinal hein ! Vous êtes arrivé en même temps que moi quasiment) quand les exposants arrivent. Oui, oui, on est très matinal, le matin. Et nous sommes une grosse équipe ici dans la province de Namur à faire du bénévolat pour aider les gens et… 

01:44 Michel : Alors là je vous interromps parce qu’on aurait voulu les avoir tous au micro mais ils sont derrière vous, mais c’est pas possible (Jonathan Pierard : Ah oui, non). On va citer les prénoms, on va quand même citer les prénoms

01:51 Jonathan Pierard : Alors ceux qui sont derrière moi, il y a Manon (Michel : Manon ! Comme ma fille, elle s’appelle Manon), il y a Daniela (Michel : Daniela, enchanté) qui est toute jeune dans notre sécurité et qui a 17 ans. Et il y a Pascal qui est chez nous aussi en tant que signaleur. Donc on ne dit plus de sécurité chez nous, on dit un membre des signaleurs. Donc signaleur permet de quoi, ben signaler à des postes quand il y a beaucoup d’événements qui se font. Par exemple les salons de HOPE : surveiller des parkings, ou par exemple quand il y a des courses à vélo, là on a besoin beaucoup de signaleurs pour surveiller des routes et voilà. 

02:30 Michel : D’accord, alors il y a une question qui m’intrigue un petit peu, c’est : pourquoi une ASBL ? Parce qu’on sait tous que dans les parkings il y a des groupes 4, les groupes sécurité et cetera. Qu’est-ce qui vous distinguent et pourquoi l’approche ASBL ? Expliquez-moi ! 

02:42 Jonathan Pierard : Ben parce que ça fait longtemps que… Donc je faisais avant partie d’un club IRSN rallye, tout ce qui est sport mobile et j’ai décidé de quitter ce groupe là pour dire : « Ben je voudrais ouvrir une ASBL pour créer des événements avec la ville de Namur et d’autres villes que je peux faire ». Et voilà, j’ai décidé de créer avec un des, des groupes, avec mon groupe que j’ai créé. 

03:08 Michel : D’accord. Alors l’ASBL c’est sans but lucratif, donc c’est pour ça que vous êtes tous bénévoles en fait ? (Jonathan Pierard : Oui c’est ça. Oui, on est tous bénévoles, oui). Et quelle est l’approche spécifique qui vous distingue des groupes de sécurité par exemple ? Vous n’avez pas d’armes, j’ai vu, vous n’avez pas de tiseur – Rires – Alors je suis rassuré, (Jonathan Pierard : Alors nous sommes…) mais vous êtes dans l’accueil, j’ai vu les sourires. Moi la première chose que j’ai vu en arrivant, c’est le superbe sourire de Monsieur.

03:28 Jonathan Pierard : Mais j’apprends toujours (Michel : Et sa gentillesse), j’apprends toujours là, je suis fort… (Michel : Désolé Fabiola, vous êtes souriante aussi hein mais là il faut reconnaître que « wow », c’est l’effet « wow » – Rires). Mais je suis fort stricte sur la sécurité parce que… La sécurité, pour les gens et pour moi-même, je suis très vigilant parce que quand je vois des gens qui arrivent en voiture à fond de balle (Michel : Ce n’est pas très respectueux, ouais). Ça peut risquer des accidents, quand il y a des gens qui boivent dans les soirées ce n’est pas évident, et je demande aux personnes de : leur sécurité c’est très important, c’est priorité à leur sécurité. S’ils voient une voiture ben ils doivent s’écarter, et de ne pas rester devant parce que voilà, ça peut devenir…

04:04 Michel : En fait vous êtes, si je me permets de vous interrompre, vous êtes le petit œil vigilant qui voit tous les petits risques (Jonathan Pierard : Voilà) d’accident et vous êtes prévoyant (Jonathan Pierard : Voilà, je suis très…) donc vous êtes prévoyant pour la sécurité des citoyens (Jonathan Pierard : Oui, Oui, oui c’est…). Mais voilà, il est là votre rôle social ! (Jonathan Pierard : Oui c’est ça). Moi je viens de comprendre – Rires (Jonathan Pierard : Oui, oui). Alors elle a été créée quand cette ASBL ? Elle est en création j’ai l’impression !

04:23 Jonathan Pierard : Elle est en création depuis : Oh ça fait depuis, oui, des années ! Donc je vais dire à peu près en 2006, on a commencé avec deux personnes : il y avait moi et mon collègue Yves qui n’est pas là (Jonathan Pierard : Ouais). 

04:35 Michel : Légalement c’est une association de faits d’abord (Jonathan Pierard : Oui voilà, oui) et là maintenant vous êtes en train d’envisager de faire des statuts légaux, officiels, pour rendre officielle cette activité (Jonathan Pierard : Oui c’est bien ça, oui), voilà. Et pour l’instant c’est une activité de faits avec des bénévoles (Jonathan Pierard : C’est une activité bénévole, oui), pas mal. Alors quel est le futur de l’ASBL ? Pourquoi ? c’est grandir, c’est être partout ?

04:51 Jonathan Pierard : Ben on essaye d’agrandir le futur de l’ASBL parce que, ils sont en manque, il y a beaucoup de personnes qui sont en manque de signaleurs et c’est vrai, il y a beaucoup. Quand je vois certains qui me demandent « Ah est-ce que vous savez venir à des Joggings parce qu’il manque des bénévoles ou des gens », je dis « oui, il n’y a pas de souci. Ça, ça m’intéresse » et voilà. On prend avec le cœur et gentillesse : tant qu’on nous respecte et parce que ce n’est pas toujours évident (Michel : Ouais)

05:18 Michel : Ca j’avais compris (Jonathan Pierard : Oui). Ah c’est génial parce qu’en fait, j’aime bien le terme que vous utilisez « Signaleur » ! C’est voulu cette recherche du vocabulaire ?

05:26 Jonathan Pierard : Alors signaleur, ben avant on disait sécurité, mais pour être sécurité il faut avoir la… (Michel : Ca fait cowboys un peu ? Rires), ça fait cowboy et premièrement il faut avoir la loi Tobback (Michel : Exactement) que nous n’avons pas ! Et donc, en tant que Signaleur, ben c’est autre chose que d’être sécurité. On n’est pas des policiers (Jonathan Pierard : Vous êtes des citoyens responsables) on est des citoyens responsables avec les zones policiers (Michel : D’ailleurs vous n’avez pas le ballon pour souffler), ben non voilà (Michel : Zut alors) on n’a pas ça (Michel : Je voulais vous prouver que je n’avais pas bu – Rires). Non, non, on n’a pas d’arme, on n’a pas de menottes, non, on n’a rien. On fait quelques fois, moi j’ai suivi des formations pour être signaleur et puis ça s’apprend facilement. C’est vrai que ce n’est pas évident la première fois, je comprends les gens qui stressent vite et je les comprends facilement. Maintenant on a une jeune qui à 17 ans qui apprend chez nous la sécurité, ce n’est pas évident pour les jeunes et c’est pour ça qu’elle travaille avec moi, en tant que jeune, parce que le règlement dit que on doit avoir maximum 18 ans pour commencer un service signaleurs. 

06:29 Michel : Alors moi j’ai une question pour vous parce que… Attendez, vous me dites que c’est difficile d’être signaleur et d’apprendre, ça c’est la question de l’âge ! Mais après la question de l’âge il y a la question du genre. Et là j’ai une charmante personne avec un beau sourire qu’on n’a pas encore entendu, bien qu’on l’ait présentée, et qui ne m’a pas encore dit à un mot ! Alors je vais la laisser parler (Jonathan Pierard : Oui) un petit peu. C’est comment, quand on est une femme, de faire le signaleur ? C’est plus difficile ou c’est plus facile ? Est-ce que les Messieurs prennent leurs anciens réflexes patriarcaux d’être plus galant où ils sont grossiers ? – Rires

06:57 Fabiola : Non, les, il est très, très, très, très, gentil. Moi je dis c’est « il a beaucoup de patience avec nous » voilà parce que, on n’est pas toujours…

07:04 Michel : Ah non, vous me parlez de votre collègue,  moi je vous parle des clients ! Comment ils sont avec vous ?

07:08 Fabiola : Les clients ils sont plus sympa avec les femmes que les hommes hein !

07:11 Michel : C’est vrai ? Donc ce n’est pas un préjugé, voilà !

07:14 Fabiola : Non, c’est pas un préjugé voilà !

07:15 Michel : Donc finalement c’est plus facile pour vous, c’est une sécurité. Donc voilà, il y a des difficultés pour les jeunes peut-être, pour apprendre. Et l’apprentissage est aussi difficile pour tout le monde, je pense, mais il y a un côté positif, c’est la note positive, c’est : les femmes, elles ont l’art de communiquer beaucoup mieux j’ai l’impression. 

07:29 Fabiola : Oui, c’est plus facile pour nous oui. Oui, oui, parce que : on a plus facile aussi parce que moi j’ai un certain âge aussi !

07:35 Michel : Mais il ne faut pas le dire, hein (Fabiola : Rires)

07:38 Fabiola : Ah oui voilà, mais c’est très bien parce que je trouve qu’on n’est pas assez. De toute manière on n’est pas assez de femmes. 

07:44 Michel : Bon, on lance un appel aux auditeurs, vous avez envie de rejoindre… Alors elle porte un nom cette ASBL ?

07:48 Jonathan Pierard : Alors c’est mieux de m’envoyer par mail !

07:51 Michel : Mais vous avez choisi un nom ou pas ? 

07:52 Jonathan Pierard : Pas encore. C’est en cours… (Michel : Ah, ça va être embêtant pour moi, pour communiquer). Mais on peut m’envoyer un e-mail à moi c’est la même chose. Donc c’est rallyepierard@hotmail. 

08:02 Michel : D’accord. Ben écoutez on va espérer que vous aurez des contacts et des gens qui vont se porter volontaire pour venir vous soutenir, prêter main-forte et garantir la sécurité des citoyens. Et surtout je pense le côté bienveillant, parce que ce que j’ai ressenti dans les échanges qu’on a eu ensemble aujourd’hui depuis ce matin, il est quand même près de 13h hein ? On a eu l’occasion de parler plusieurs fois, déjà au matin très tôt. C’est cette bienveillance qui vous caractérise, il n’y a pas que le sourire, il y a la bienveillance et l’œil vigilant, l’attention de bien faire. Et moi j’ai juste envie de dire bravo et j’applaudis, voilà, on l’entend, j’applaudis ! Et ce qu’on va faire, c’est prendre une photo de groupe pour illustrer le podcast. Alors on ne mettra pas un nom spécifique, on mettra les signaleurs. Je pense que c’est beau, hein, ça parle de soi-même. Et je vous remercie pour la confiance que vous m’avez accordée. 

08:42 Jonathan Pierard : Merci, merci à vous.

08:43 Michel : Je vous en prie !

08:44 Jingle Outro : Recherche de fréquence radio (mode anciens postes de radio : grésillements), une chaîne se capte et le son se stabilise : on entend « You’r listening The Podcast Factory ».

08:49 Michel : Ce projet podcast est une initiative créée et proposée par l’ASBL The Podcast Factory Org avec le sponsor des transforma bxl innovation playground.

Tous nos podcast de Midoricast

Play

Michel Godart

Passionné par la technologie, l'humain, féministe et écoresponsable, Michel Godart a pour objectif de vulgariser un maximum l'information. Dans tous ses projets podcast, il souhaite inspirer par les exemples qu'apportent ses invités au micro. Le podcast est pour Michel un garant de démocratie : c'est un média produit PAR le citoyen POUR le citoyen !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *