fbpx

“Didier de Buisseret – Des hommes en chemin – Vers un masculin conscient” via LHC

Didier de Buisseret
Subscribe

Didier de Buisseret – Des hommes en chemin – Vers un masculin conscient. Podcast #023.

Didier de Buisseret n’est pas notre seul invité de ce podcast où il nous parle de son livre “Des hommes en chemin – Vers un masculin conscient”… il y a cette fois un public et trois invités surprises (l’un en Suisse et deux autres en Françe).

Dans ma quête personnelle d’un Masculin équilibré, j’ai cherché les critères permettant de définir le Masculin. A chaque fois, j’ai abouti à une impasse. Mes classifications se sont avérées trop réductrices et limitées pour embrasser la diversité des hommes et des masculinités.

Quel que soit son sexe, son genre ou son orientation sexuelle, chaque individu est constitué d’une polarité Yin et d’une polarité Yang. Mais nos conditionnements culturels font qu’un homme est perçu comme masculin s’il arbore les codes Yang, tandis qu’une femme sera vue comme féminine si elle joue la carte du Yin.

Pourtant, chaque être humain serait plus complet et plus épanoui s’il s’autorisait à développer ses parts de lui-même censurées parce que culturellement associées à l’autre genre.

Plutôt que d’essayer de correspondre à une norme fictive ou à un quelconque pourcentage Yin/Yang, l’important est que chacun(e) trouve l’équilibre qui lui convient et avec lequel il/elle est en paix et en harmonie.

La voie de l’unité et de la transcendance se situe au-delà du Masculin et du Féminin, lorsque chacun(e) parvient à la complétude en expérimentant en lui-même les « noces alchimiques de la Lune et du Soleil », et prend conscience que cette nécessaire complémentarité se situe tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de soi.

 

Séquences du podcast avec Didier de Buisseret :

  • 00:49 présentation du contexte d’enregistrement
  • 01:02 présentation de Benjamin Ries en Suisse
  • 01:52 un tour de parole pour débuter et on annonce le contenu du podcast en 3 points (genèse du livre, anecdote et message au public
  • 02:07 présentation de Quentin (compte Instagram déconstructions masculines) et Maxime à Bordeaux (contraception masculine AndroSwitch)
  • 02:46 réaction de Didier de Buisseret, deux mots qu’il retient : les masculinités et déconstruction.
  • 03:09 présentation de Maxime : activiste sur les méthodes de contraception testiculaire. Repenser la norme contraceptive.
  • 03:31 réaction de Didier qui souligne que le sujet est encore assez peu connu, cela fait également partie de la manière de se construire en tant qu’homme.
  • 03:48 la genèse du livre
  • 07:19 Olivier observe qu’il y a énormément de références dans le livre, explications de Didier.
  • 08:21 question de Quentin : les hommes prennent trop peu de risques quand ils interviennent sur le sujet?
  • 11:03 il faut toujours des pionniers; des gens qui osent, qui innovent nous explique Olivier tout en les saluants : les early adopters.
  • 11:37 Olivier demande une anecdote, ce que Didier a apprit de son expérience…une surprise, une prise de conscience, envie de la partager au micro ?
  • 13:16 une question de Quentin : risquons nous de perdre un public sur les aspects manichéen, induire le militantisme tout en gardant la spiritualité ?
  • 15:20 un message à transmettre à l’issue de la rédaction de ce livre pour la société ? Quelque chose qui tient à coeur à Didier ?
  • 17:13 quelques passages choisis par Olivier et, chose amusante : cela correspond à la réponse précédente apportée par notre invité.
  • 18:35 un yang construit sur des bases assez friables (toutes les vulnérabilités doivent être masquées) si l’homme ne laisse pas place à son yin.
  • 19:15 Olivier cite un exemple reprit dans le livre sur la complémentarité des polarités.
  • 19:52 démonter une croyance : les polarités ne sont pas des vases communiquants.
  • 20:24 question d’Olivier aux intervenants : la masse critique d’hommes en chemin semble atteindre une ampleur suffisante que pour accompagner toutes les actions militantes et pourtant les hommes gardent des difficultés à s’exprimer sur le sujet. Comment motiver plus d’hommes à s’investir? à devenir partie prenante?
  • 21:26 réponse de Benjamin : il n’y a personne à convaincre, il y a des positions et ceux qui sont prêt le font… Il y a les moins de 30 ans qui ne se retrouvent plus dans ces aspects de genres… aller au-delà de la théorie des genres.
  • 22:58 Didier rebondit sur le fait de ne rien forcer. Le laisser faire est plus juste : rayonner et diffuser, prend qui le souhaite.
  • 23:34 Benjamin questionne le titre de l’ouvrage : pourquoi le masculin “conscient”?
  • 24:38 Benjamin mets en avant le fait que culturellement des termes sont galvaudés, le conscient n’y échappe pas ! Un constat : il n’y a pas de modèle mature en ce moment.
  • 26:01 la question qui suit est de savoir si Didier à tout de suite envisagé de mettre à la fin de chaque chapitre des exercices pratiques ?
  • 26:54 Olivier invite Didier à nous proposer des exercices spécifiques et dédiés aux auditeurs : pour travailler sur la peur de l’engloutissement !
  • 28:55 référence au livre “Laissez faire l’amour”
  • 29:02 Benjamin demande s’il y a des témoignages de vécus d’hommes sur ces exercices…
  • 29:33 Question de Maxime : l’engloutissement, une méthode de contraception testiculaire, une astuce, un exercice que Didier peut proposer.
  • 30:45 Olivier invite les hommes à se distancer de la réflexion ou un focus sur l’érection…Focaliser sur les sensations, se découvrir autrement. Renvoi à l’identité de l’homme en lien avec l’érection.
  • 32:38 réaction de Didier : quitter ce focus sur le phallus victorieux. Référence au livre “Jouissance club”.
  • 33:38 question aux auditeurs : peut-on se sentir homme, avec la même intensité, avec ou sans la sacro-sainte érection ?
  • 34:51 un mot de la fin pour Didier de Buisseret : attention de ne pas opposer ying et yang avec un lien sur le genre, il faut supprimer les vieux clichés sexistes.

“Il y a autant de reines que de rois dans l’histoire”

Bonus

Articles de presse belge, les grenades, Déconstruire les masculinités toxiques.  , pour lesquels le LHC a été sollicité pour contribuer à la rédaction du 4e article de la série dédié à la sexualité. Merci à la journaliste Jehanne Bergé pour cette création qui s’est faite avec enthousiasme de manière très fluide. 

Rappel des liens

Tous les podcasts du Love Health Center sur notre site.
Tous les podcasts depuis leur site.

Play

Michel Godart

Passionné par la technologie, l'humain, féministe et écoresponsable, Michel Godart a pour objectif de vulgariser un maximum l'information. Dans tous ses projets podcast, il souhaite inspirer par les exemples qu'apportent ses invités au micro. Le podcast est pour Michel un garant de démocratie : c'est un média produit PAR le citoyen POUR le citoyen !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *